AU FEU LES POMPIERS

 

Au feu les pompiers

La maison qui brûle

Au feu les pompiers

La maison brûlée…

 

C’est pas moi,

C’est ma sœur

Qu’à casser la machine

à vapeur

 

Au feu les pompiers

La maison qui brûle

Au feu les pompiers

La maison brûlée…

 

 

Au feu les pompiers

La maison qui brûle

Au feu les pompiers

La maison brûlée…

 

C’est pas moi,

C’est ma sœur

Qu’à casser la machine

à vapeur

 

Au feu les pompiers

La maison qui brûle

Au feu les pompiers

La maison brûlée…

Texte écrit en compagnie des élèves de grande section et de CP

 

SUR LE CHEMIN DE LA SALLE POLYVALENTE

 

 

Á LA RECHERCHE DE L’ESPRIT DE NOËL…

 

 

Un après-midi de décembre, les grands ont pris les petits par la main

et tous ensemble, nous sommes partis à la salle polyvalente pour voir

un spectacle.

 

 

Une conteuse qui s’appelait Christine

nous a accueilli en tenue de sport.

Elle prépare sa maison, car elle a

invité le Père Noël. Elle veut installer

l’Esprit de Noël chez elle.

 

 

En premier, elle a demandé à deux

enfants de décorer la table du repas.

 

 

En deuxième, elle a appelé quelques

garçons pour décorer le sapin. (LEON)

 

Alors elle a lancé ses pantoufles noires

et poilues sur les enfants (les spectateurs)

(EMILOU)

 

Ensuite, elle a enfilé sa belle robe du soir

pour être belle quand le Père Noël arriverait.

(CHARLES)

 

Elle a apporté une grande malle (LILOU).

 

Elle a sorti des cartes avec des textes et des

poésies de Noël ou d’hiver. Alors des grands

sont montés sur la scène et les ont lu.

 

Elle a sorti aussi un beau chapeau noir. (JULIEN)

 

Elle a sorti une couverture et un parapluie.

et puis dans sa petite valise, elle avait un

petit xylophone, c’est Adèle qui a joué de

la musique dessus (MARIE-ADELIE)

 

 

 

 

Elle a raconté les histoires

        du petit sapin

        du gros navet (THEO)

        du papa « Laurent » qui s’était transformé en chèvre

        de l’ogre et de sa petite femme de pain d’épices

 

J’ai trouvé le spectacle marrant (BAPTISTE)

 

 

Moi je me souviens que j’ai reçu un mannele

(ILAN) et un chocolat chaud (EMMA) après le

spectacle.

 

 

 

 

 

Grand Saint Nicolas

 

Grand St Nicolas

Arrête bien ton âne là là là

Grand St Nicolas

Moi j’aime bien le chocolat la la.

 

Grand St Nicolas

Si tu ne viens pas

Moi j’aurais bien du chagrin

Et ton âne n’aura rien.

 

Mais si tu viens devant ma porte

Je lui poserai des carottes

Deux ou trois feuilles de choux

Crois-tu qu’il mangera tout ?

 

Grand St Nicolas

Arrête bien ton âne là là là

Grand St Nicolas

Moi j’aime bien le chocolat la la.

 

Grand St Nicolas

Arrête bien ton âne là là là

Grand St Nicolas

Moi j’aime bien le chocolat la la.

 

Grand St Nicolas

Si tu ne viens pas

Moi j’aurais bien du chagrin

Et ton âne n’aura rien.

 

Mais si tu viens devant ma porte

Je lui poserai des carottes

Deux ou trois feuilles de choux

Crois-tu qu’il mangera tout ?

 

Grand St Nicolas

Arrête bien ton âne là là là

Grand St Nicolas

Moi j’aime bien le chocolat la la.

 

Petit Papa Noël

 

 

C'est la belle nuit de Noël,

La neige étend son blanc manteau

Et les yeux levés vers le ciel,

À genoux les petits enfants,

Avant de fermer les paupières,

Font une dernière prière.

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel,

Avec des jouets par milliers,

N'oublie pas mon petit soulier

Mais avant de partir, il faudra bien te couvrir,

Dehors tu vas avoir si froid,

C'est un peu à cause de moi.

Il me tarde tant que le jour se lève

Pour voir si tu m'as apporté

Tous les beaux joujoux que je vois en rêve

Et que je t'ai commandés.

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel,

Avec des jouets par milliers,

N'oublie pas mon petit soulier !

Le marchand de sable est passé,

Les enfants vont faire dodo,

Et tu vas pouvoir commencer

Avec ta hotte sur le dos

Au son des cloches des églises

Ta distribution de surprises.

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel

Avec des jouets par milliers

N'oublie pas mon petit soulier

Et quand tu seras sur ton beau nuage,

Viens d'abord sur notre maison

Je n'ai pas été tous les jours très sage,

Mais j'en demande pardon.

Petit papa Noël, quand tu descendras du ciel

Avec des jouets par milliers,

N'oublie pas mon petit soulier !

Mais avant de partir, il faudra bien te couvrir,

Dehors tu vas avoir si froid,

C'est un peu à cause de moi.